Paris- Grand Popo en caravane



Notre expédition en Afrique de l’Ouest.

Forte d’un rôle éducatif & humanitaire, "Hirondelle d'Afrique – ONG" a pris la route le 24 Juin 2007 en direction de l’Afrique de l’Ouest.

Cette migration de 10 000 kms avait deux objectifs :

- Apporter la première pierre à la construction d’une école dans le hameau de Hèvè au Bénin,

- distribuer des livres d’école dans les établissements scolaires de Mauritanie, du Mali, du Burkina Fasso, et enfin du Bénin.

Emmenée par deux véhicules surchargés de manuels scolaires, cartables, trousses, crayons…, et de dons vestimentaires, la caravane de l’hirondelle est partie à la rencontre des populations afin de soutenir une éducation qui manque cruellement de moyens.

Nous avons croisé tout au long du chemin des enfants contraints à travailler dans les champs ou d’exercer des petits boulots afin de soutenir leur famille sans ressources ; les enfants devant délaisser leur soif de connaissance et leur espoir d’évoluer.

Par contre, l’accueil, l’ouverture au dialogue, le sourire de ces bambins nous ont donné l’énergie nécessaire à ce voyage.

La traversée du Maroc s’est avérée difficile, la 404 de notre caravane supportant mal les côtes et la chaleur. Nous avons laissé le président la tête dans le moteur, et en avons profité pour visiter Tetouan, ville du Maroc très accueillante.

Passé la frontière Mauritanienne, nous avons distribué des ouvrages aux enfants présents, qui étaient pour la plupart des garçons, les filles n’allant pas à l’école.

Nous avons laissé Nouackchott pour arriver dans un village du nom d’Aleg où nous avons offert des livres de lecture aux Petits, et des vêtements pour les enfants. Que de beaux sourires !
Par respect pour eux et leur religion, nous n’avons pas pris de photos.

A nouveau sur la route, nous avons subi une tempête de sable, impressionnante mais magnifique ; le désert avec ses dunes, et ses petites plantes de formes et de couleurs étranges,.. Quel spectacle !

Arrivés au Mali à quelques kilomètres de Yoro du Sahel, nous nous sommes arrêtés dans le village de Fargou. Aucun des enfants n’étaient scolarisés. Cependant, deux jeunes de dix huit ans parlant français et vivant près du village, enseignent quelques bases aux enfants.

Nous leurs avons donné les livres nécessaire pour leur faciliter la tâche. Nous nous sommes arrêtés ensuite à Zantichaga, Farakou, et à sikasso, et avons pu rencontrer les directeurs des différentes écoles qui ont reçu les livres avec grande joie : Aucun ouvrage à leur disposition pour travailler décemment.
Une fois de plus, nous avons été profondément touchés par ces sourires qui nous en disent long.

Ainsi, nous nous sommes attelés à notre mission à travers le Burkina Fasso à Assiou, les ouvrages furent confiés aux parents d’élèves et au chef du village, le directeur de l’école étant absent.

A une trentaine de kilomètres de la frontière Béninoise, nous avons pris un café au bord de la route dans le village de Bama. Tout un groupe de jeunes curieux de notre présence nous ont vite entouré. Ils nous ont fait une démonstration de danse qui se transforma en fête avec toute la population villageoise. Nous avions encore quelques trousses, des stylos, et des cartables que nous avons distribués aux enfants.

Enfin le Bénin !

Dans la ville de Porga, en effectuant les formalités douanières habituelles, un groupe d’enfants nous observait de loin ; Héléna se dirigea vers eux. Elle fut suivie par un policier qui lui raconta leur histoire. En effet, ce groupe n’était pas un groupe ordinaire.

A une époque, ces enfants vivaient dans un village qui fut entièrement ravagé par les flammes. Tous enfants sont aujourd'hui orphelins et habillés de haillons. Leur seule façon de survivre : travailler dans les champs.

Pas de sourire chez ces petits. Mais après maintes câlins, bisous, des vêtements pour les habiller, les visages se sont ouverts,… mais pour combien de temps !?


Dernière étape, le village de Hèvè.

Dès notre arrivée, le village s’est réuni pour nous suivre jusqu’au terrain de la future école, où nous avons déposé la 1ère pierre en attendant les grands travaux, et les fonds nécessaire à sa construction.

Mission accomplie !

Voir les photos de l'expedition.


Rédacteurs : Marie-Ange ABIOLA (Jeune adhérente)
Dominique WASSE (Vice-présidente)
Anthony MARTINET (Photographe Reporter)

Impressions…


Juste quelques mots d’un petit photographe qui aspire à devenir un peu plus grand…! Tout est une question d’expérience, il faut d’abord saisir sa chance, et surtout aller jusqu’au bout des choses quelque en soit le prix et les épreuves à passer.

Cette chance, vous avez su me la donner, et je ne peus que vous remercier. Ces jours passés tous ensemble ont été riche à tous les points de vue. Au niveau relationnel, morale, et affectif, j’ai été plus que gâté malgré quelques dérapages qu’il me faut encore apprendre à contrôler. La vie est un éternel apprentissage ou la remise en question de soi même est essentiel, encore faut-il en avoir la volonté.

Les sourires des enfants, l’accueil des villageois, les paysages parcourus, sans oublié bien sur les plans galères, sont autant de souvenirs qui resteront gravés en moi.

Je pense que ce voyage a été formateur pour toute les personnes qui sont arrivées à destination (!), dans le sens ou chacune et chacun a su s’adapter à la situation malgré de gros moments de doute. Je tire tout particulièrement mon chapeau à Romain, Héléna, et Marie Ange. Votre ouverture aux autres m’a fait énormément plaisir dans le sens ou, peu de jeunes de votre age auraient sus s’acclimater comme vous l’avez fait.

Pour finir, je pense qu’un voyage comme celui-ci est basé sur des valeurs humaines. Je suis heureux d’avoir partager ces moments avec des personnes qui savent écouter leurs cœurs, chose de plus en plus rare dans ce bas monde… Alors, s’il vous plait, ne changé pas ce don que la nature vous à confier, et donner vous toujours les moyens d’échanger, enfin d’ouvrir votre cœur pour éviter qu’il ne devienne dure comme de la pierre. Le dialogue est la clé de la réussite, et à mon avis, le meilleur moyen pour ne jamais finir tout seul.

Merci pour tout.


Anthony Martinet


Ps: A quand la prochaine expédition???

retour